VENDREDI 22 JUIN – 22h

Impalpables – La mémoire des choses

Théâtre du Gymnase Marie Bell – Studio Marie Bell

Impalpables – la mémoire des choses

Il fallait se rendre au studio Marie Bell pour apprécier l’éclat d’un des joyaux de l’édition 2019 du festival : Impalpables – la mémoire des choses.

Sous la direction d’Omar Galvan, l’infatigable chantre de l’impro, cinq prodiges bien connus de la scène parisienne – Jeanne Chartier, Muriel Ekovich, Luc Mouret, Meng Wang et Jonathan Chaboissier – interprètent plusieurs destins esquissés par quelques objets qui ornent ce café – La Mémoire des choses.

Un simple postillon sur une table révélera l’aspiration d’un garçon de café à interpréter sur scène l’hybris de Caligula.

Une bibliothèque éphémère d’où dépasse le chef d’oeuvre d’Oscar Wilde : Le portrait de Dorian Gray, jette une lumière nouvelle sur cette oeuvre que l’on croit connaître.

Une photo aux tons passés, d’une femme à l’insondable tristesse portera à l’histoire d’un désamour.

Et ces objets qu’on croit inanimés se trouvent d’un coup tout vibrant d’émotions.
Un très joli moment.
Vive l’impro!

Billetterie

 

Réservez votre place dès janvier 2020 pour vivre à 100% le Festival d'Impro de Paris !

 

Fais pas tant d’histoires : vos anecdotes en spectacle

Fais pas tant d’histoires : vos anecdotes en spectacle

SAMEDI 29 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
20h Fais pas tant d’histoires

Ce spectacle est un jeu !
Chaque improvisateur demande une anecdote précise au public et ne la divulgue pas à ses comparses. Dans un enchevêtrement d’impros où un mot, un geste, suffisent pour qu’une nouvelle histoire commence, chaque comédien doit réussir à faire jouer un maximum d’anecdotes par les 2 autres comédiens sans qu’ils s’en aperçoivent pour l’emporter.

Extra-ordinaire par la Page Blanche

Extra-ordinaire par la Page Blanche

VENDREDI 28 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
21h Extra-ordinaire

Quoi de plus ordinaire qu’une chaise ?

Et pourtant.

Elle est le trône des juges d’une partie de tennis.
Elle est la peine capitale des criminels.
Elle peut être un terrible dilemme si on a le cul entre deux.
Elle est même la dernière demeure de ceux qui ont ri, rêvé, soupiré ici-bas : le Père Lachaise.

Et le trio La Page Blanche fait de ce si ordinaire objet du quotidien, quelque chose d’extraordinaire.

Survivre

Survivre

SAMEDI 29 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
17h Survivre

Improviser, comme si c’était la dernière fois que l’on foulait une scène. Déclamer, comme si c’était le dernier message que l’on pouvait transmettre. C’est tout le propos de ce duo de la Compagnie Eux : « Survivre »