Sartre n’est pas spécialement connu pour être un immense rigolo. On en veut pour preuves ses citations, la plus célèbre notamment : « L’enfer c’est les autres. », ou, plus sombre encore celle-ci : “Un enfant, ce monstre que les adultes fabriquent avec leurs regrets.” D’ailleurs, bien rares sont ceux qui s’esclaffent à la lecture de l’Être et le Néant, Le Mur ou Les Mains Sales.

Et pourtant, une compagnie d’improvisateurs a cherché dans son oeuvre, un potentiel comique à exploiter. Et en arpentant ce long désert, ces sourciers du rire ont trouvé une source : une adaptation improvisée de Huis-Clos qu’ils ont baptisée Huis-presque-Clos. Et quand la puissance sartrienne se combine à la malice de prodiges de l’impro, le chef d’oeuvre n’est pas très loin. Vous êtes tous avertis : voici un show à fort potentiel « Standing Ovation ». 

À quelle occasion, qu’elle soit banale ou extraordinaire, quatre personnes peuvent-elles se retrouver pendant au moins une heure ? Une fois la situation donnée par les spectateurs, les improvisateurs vous embarquent pour une tranche de vie d’une heure, au cours de laquelle les masques tomberont.
 
 
Et vive l’impro!
 

Billetterie

 

Réservez votre place dès janvier 2020 pour vivre à 100% le Festival d'Impro de Paris !

 

Fais pas tant d’histoires : vos anecdotes en spectacle

Fais pas tant d’histoires : vos anecdotes en spectacle

SAMEDI 29 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
20h Fais pas tant d’histoires

Ce spectacle est un jeu !
Chaque improvisateur demande une anecdote précise au public et ne la divulgue pas à ses comparses. Dans un enchevêtrement d’impros où un mot, un geste, suffisent pour qu’une nouvelle histoire commence, chaque comédien doit réussir à faire jouer un maximum d’anecdotes par les 2 autres comédiens sans qu’ils s’en aperçoivent pour l’emporter.

Extra-ordinaire par la Page Blanche

Extra-ordinaire par la Page Blanche

VENDREDI 28 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
21h Extra-ordinaire

Quoi de plus ordinaire qu’une chaise ?

Et pourtant.

Elle est le trône des juges d’une partie de tennis.
Elle est la peine capitale des criminels.
Elle peut être un terrible dilemme si on a le cul entre deux.
Elle est même la dernière demeure de ceux qui ont ri, rêvé, soupiré ici-bas : le Père Lachaise.

Et le trio La Page Blanche fait de ce si ordinaire objet du quotidien, quelque chose d’extraordinaire.

Survivre

Survivre

SAMEDI 29 JUIN
Grande Salle du Théâtre du Gymnase Marie Bell
17h Survivre

Improviser, comme si c’était la dernière fois que l’on foulait une scène. Déclamer, comme si c’était le dernier message que l’on pouvait transmettre. C’est tout le propos de ce duo de la Compagnie Eux : « Survivre »